scrappie, scrappons, scrappez

mardi 18 septembre

je ne suis pas une princesse

il a suffit d un soupir, d un souffle pour que les paillettes s envolent et le voile noir s'est re-posé sur le monde autour de moi, comme une chanson triste et la pluie sur les carreaux. Le voile n est pas plus sombre mais il le parait pourtant après l éclat des paillettes....et ce sont les chansons tristes qui restent dans la tête, les yeux un peu embués, pas de vrais pleurs...je voudrais juste changer de peau une heure ou deux, savoir si c est mieux dans la peau d une vraie princesse....et si l espoir existe vraiment.

la princesse n avait pas compris que c est le prince qui décide,  et la princesse suit, elle n a pas à souhaiter, demander, réclamer, sinon pfff adieu les paillettes...c est le prince qui a le pouvoir....c'est lui qui décide, pas la princesse. ainsi est le régime de la principauté de la déception...

Le prince parlait de bulle d air et d inspiration , mais je ne suis pas une princesse, j ai remis mes haillons, fini les bulles, et j ai pas d inspiration , je suis une fille maladroite . Moi je serai plutot la copine à Shrek, les paillettes seront remplacées par de la boue, les bulles d air, sentent la rose fanée, ces roses que j ai jeté, et je n ai personne pour me donner envie d écrire.

suis je malheureuse, déçue, triste, ou même soulagée, j en sais rien, le voile sombre a tout recouvert, les yeux légerement embués, il n y a plus que du flou, incapable de voir les paillettes, ou d en lancer une poignée...

y'avait quelqu'un qui m'avait dit que j étais une princesse, ........

Posté par kenoa87 à 18:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]


samedi 08 septembre

je suis une princesse charmante !!

c'est quelqu'un qui m'a dit , c'est quelqu'un qui le pense, je le crois, je suis une princesse charmante....

Le vilain petit canard, dans ses yeux , se transforme en cygne,

entre la peur que la princesse ne s'effondre, et que son prince ne soit qu'un mirage,

mais je jette mes haillons, je refais faire mes dents, je passe chez le coiffeur, le dermatologue, l'esthéticienne, meme au laboratoire d analyse sanguine, si il le faut, je le ferais, juste parceque quelqu'un m'a dit : tu es une princesse charmante.

Est-ce que tous les contes finissent bien, est ce que la princesse est toujours heureuse à la fin ?

Généralement la princesse charmante, n 'a pas la quarantaine passée, ni 3 enfants d'un premier mariage ( enfin pas sur qu il y en aura une deuxieme....), un chat un peu fou, et une maladie orpheline....C'était pas programmé ça Messieurs les conteurs.....Maintenant je ne peux compter que sur ma chance de trouver qqn qui m'a dit : tu es une princesse charmante....

Moi j'ai bien envie d'être déja charmante, et que l on me parle de princesse, avec des paillettes plein les yeux, plein le coeur, que toute la journée, un nuage plein de paillettes vole au dessus de moi, pour parer de mille reflets chaque mouvements du quotidien. faire s'envoler le voile sombre qui encombre ma vue, pour n 'y voir que des centaines de couleurs, à en être éblouie....que le voile sombre s envole tout doucement, en douceur, pour que mes yeux et mon coeur s'habituent, et que je m habitue a être une princesse charmante....C'est dans la tête que l on est une princesse, et ce n'est pas facile de nos jours...je ne suis ni la belle au bois dormant, ni blanche neige, ni la princesse au petit pois....je suis juste une femme qui voit des paillettes dans les yeux de quelqu'un qui m'a dit : tu es une princesse charmante...

 

Posté par kenoa87 à 20:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 16 janvier

une Bonne assistante de Direction

Qu 'est ce qu une bonne Assistante de Direction ???

- c'est une femme, d une certaine maturité, pas trop mal fringuée quand meme, mais pas trop, pour pas qu on la prenne pour la directrice !!!

- Cette femme est muette, elle va en réunion mais ne dit rien à part bonjour ! vous allez bien ! il y a du café !!! et elle écrit beaucoup

- Cette femme est sourde !! elle n entend pas ce qu elle écrit, ou alors elle a une mémoire de poisson rouge, 3 secondes au plus tard

- cette femme ne voit rien, et n a aucune expression corporelle, aucune réaction physique attendue même si son directeur annonce le départ envisagé de 15% des salariés

- Cette femme est une bonne ménagère : elle lit, trie, range et classe !! elle lit les mails et le courrier, le photocopie , le distribue et en garde une copie au cas ou....

- Cette femme n'a pas de vie personnelle : si son directeur est là, elle est là mais si son directeur n'est pas là elle doit être là aussi, donc elle n 'a pas besoin de vacances ou de repos.....et elle sortira seulement quand la réunion sera finie....pas de garderie à 18h30

- Cette femme aime reçevoir : elle invite les gens , prévoit la salle, le petit pot de bienvenue, et meme le repas de midi si il faut

- cette femme est dévouée, elle pense au bien etre de chacun, trouver le billet de train dans le sens de la marche pour son directeur adoré, un hotel pratique bien placé, pour un tarif dérisoire, ...

- c est une femme épanouie, souriante, qui s éclate à l ordi...toujours positive, et ok avec son directeur , prend notes, rédige courrier et soutient la mauvaise humeur de son DA ( directeur adoré) avec le SOURIRE !!!

En fait, l'Assistante de direction est THE femme parfaite !!!! mais qu'est ce que c'est chiant !!!

Valou

 

 

 

Posté par kenoa87 à 13:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]

samedi 31 décembre

dernier jour de l année 2011

ça y est 2011 dans quelques heures sera finie !!!

une année de plus, une année de passer avec de bonnes et moins bonnes choses. Un chemin chaotique, mais un chemin quand meme, et c est encore quelque chose de le suivre....

AUjourd hui dernier jour de l'année c est comme si toute la douleur de l année, s etait cumulé dans mon corps aujourd hui je souffre, des douleurs musculaires surtout les bras, le dos, la poitrine, comme si d'un coup je devais en supporter le poids....rare qu une telle crise arrive, est ce la sclérodermie, juste un virus, ou bien, mauvaise position ...et bien en attendant je porte ce poids sur les épaules, .......comme si c était un résumé de mon année, en prendre sur les épaules

Une année, pas si négative j ai fini ma formation avec succes et épuisement, j ai pu faire un peu de mon métier que j aime tant....j ai trouvé une belle maison, les enfants vont bien, ma santé est stable...

mais voila le poids sur les épaules, c est un retour en arriere au niveau professionnel, c est encore un déménagement, c est encore les examens à passer, .......et c est d etre seule, encore, si entourée, de personnes qui ne me voient pas....

alors demain peut etre je n aurai plus cette souffrance, puisque j attaque une nouvelle période pas plus facile, pas plus légère à porter mais que moi je sois plus forte, plus sereine, et peut etre un jour moins seule...

Valou

 

 

Posté par kenoa87 à 15:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 29 décembre

Je ne veux que du bonheur

Je ne veux que du bonheur,

je ne demande même pas de temps plein du bonheur, un temps partiel ? un mi- temps thérapeutique ? quelques heures par semaine, par mois...

L impression de le saisir de temps en temps, de le toucher du doigt, de l effleurer, il se laisse toucher, que j en garde le gout sur mes lèvres, mais il repart aussi vite, et sur mes lèvres ne reste que l amertume..et comme je ne suis qu'une indicible romantique, un coeur d artichaut, ou bien simplement une femme immature, mon coeur s emballe à l approche de ce bonheur subitement, de cette chance de vivre un moment important, intense, géant meme...mais voila, c est pas pour le moment,...

Le bonheur depuis quelques années, je le cherche, je cours après, je cherche à le rattraper, à le saisir à bras le corps, mais il est glissant, fuyant, me file des baffes, je tombe , et je rebondis, je repars, pour tenter de l attraper encore .....Depuis quelques mois, les claques sont fortes, la chute fait mal, mais hop, je m essuie les genoux, je cache les bleus au corps, à l ame, et je me relève, toujours, des fois l effort est intense, des fois moins...l espoir renait, au bout d un moment, on ne peut que l imaginer, mais quand on a des enfants quoiqu il arrive, l espoir on doit le garder....

Je pars avec un handicap pour arriver à avoir droit à ma part de bonheur, je suis un peu quiche, une ame d adolescente coincée dans le corps d une femme de 41 ans, ....le bonheur sera t il à la condition de renoncer à ce que je suis, à ce que j estime ne pas devoir cacher, le bonheur me fuit...parceque je fais peur, parceque le bonheur a sa place ailleurs...pas chez moi...j en avais tellementt envie, j avais vécu ces moments de bonheur tellement intensément, que j avais envie, de sourire à la vie, de changer, d évoluer vers une nouvelle moi, une femme confiante...mais il est reparti, comme je l avais prévu....et comme toute femme, un peu amoureuse, l impression que je ne trouverai jamais le meme bonheur, aussi bien, avec d aussi bons moments...sorte de chagrin d amour du bonheur qui me rejette !!

Alors à la place du bonheur, je retrouve quelques temps ma morosité, ma désespérance, et je continuerai, et peut etre que je ne le trouverai jamais, que je finirai sans un bonheur à mes cotés , seule, et malade, ...jusqu à ce que mes enfants soient autonomes je me suis jurée de tenir, et je le ferai, mais si aucun bonheur ne veut de moi.....de temps à autre.....j ai quand meme des moments de joie ou de plenitude , mais le bonheur ?

Allons, Vallie, Valou; Val, scrappie, arrete !! ne plonge pas pour rien , ou peu , finalement, à toi d être plus forte , tu as fait tes choix de vie pour assumer ce que tu es , et tu l assumes bien mieux que beaucoup de monde, tu as sacrifié beaucoup de choses pour assumer tes choix et atteindre de temps en temps ce bonheur auquel tu as droit !! il n est pas au rendez vous de suite, tu dégustes un peu, mais après tout.....ce n est que ça la vie peut etre ? il ne dépend pas de toi parfois, et pourtant à toi de trouver au fond de toi la ressource, l envie, la confiance, et surtout l espoir....

Deux choses ne s achetent pas dans la vie, la santé et le bonheur ! j ai de la chance .....je n avais pas d argent detoute façon, et j aurai refusé de payer pour tout ça, alors ma foi, je le paierai autrement.....je paie depuis un moment.....les autres parfois paient aussi pour moi, je leur ai collé une dette qu ils ne souhaitaient pas, et ils ne m en veulent pas, pourquoi à moi je m en veux tant.....pas de regrets, ni amertume, je le refuse !! juste un peu de désespoir parfois, comme ce soir, de la tristesse, les paupieres lourdes, le coeur qui pleure, et pas l envie d aller au lit, l impression d etre encore tombé dans le panneau du non- bonheur, d etre une quiche, juste parceque je ne devrai pas etre tant touchée, .......

Je veux juste un peu de bonheur, pas à temps plein à peine un temps partiel,  en temps thérapeutique, pour soigner mon estime de moi....juste un peu de bonheur...

Valou

 

 

 

 

Posté par kenoa87 à 00:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]


lundi 26 décembre

Noel en famille

Noel, Noel fête des enfants, que de souvenirs en moi de mes Noel d 'enfant,

de nos fêtes en famille, du voyage tard le soir pour arriver à temps, j aimais traverser les villes la nuit et voir les lumières les illuminations, deviner les vies dans les fenêtres éclairées...nous étions bien serrés, dans la voiture, à 5, ..enfin, nous arrivions à Brive, ville magique, ville de la tendresse chaude de mes grands-mères, de mes tantes, de notre famille....toujours mamie simone nous attendait avec un vrai bouillon de viande plein de perles de japon, sur une nappe, blanche et rayée bleu marine, je n ai pas oublié l'odeur de cette soupe, je n ai pas oublié la douceur de la joue de mamie, et le piquant de mémé, mon arriere grand mère.....

Je n ai pas oublié le repas chez Tatie A, nous devions nous tenir tranquille nous reposer pour tenir, le soir, ..plus tard , ce fut l'aide au magasin, à vendre des sacs, les lumières d'hiver , la ville froide, les gens pressés cherchant leur cadeau de dernière minute, l'excitation d'etre une grande, nous savions avoir un sac à main pour Noel, j ai toujours cette passion des sacs.....et le repas, les oeufs mimosa, les escargots....et les cadeaux, nous remplissions le coffre, pourquoi ce souvenir d'une grue orange à mon frere, le cliché de nous tous réunis autour de mamie, les rires, les discussions, l'alcool, la grande pièce en haut dans laquelle nous chahutions sur les vieux canapés en velours marrons....

Noel, nous construit, nous remplit de souvenirs, de la tendresse et de l amour que nous recevions, il n était pas gai de repartir....aucun souvenir des reveillons du 31 décembre, eux avaient tellement moins d'importance....

Aujourd hui c'est pour vous, mes enfants, que ces clichés se figent..les repas chez Tatie Rebecca, j avais oublié de vous préciser mes enfants, que cette année, je serai seule, que papa ne serait pas là, cela me semblait si évident que j ai oublié que pour vous l'évidence c est encore papa et maman ...Vous avez vécu le repas traditionnels, vous souviendrez vous du repas classique : l'apéritif au champagne, la soupe à l oignon, les huitres, ou les crevettes, voir le saumon fumé pour ceux qui ne veulent pas des bêtes à coquilles, le trou normand, sorbet poire et eau de vie, le civet de sanglier en sauce, avec les pommes dauphines, le fromage avec le vacherin, et les buches, chocolat et café....

Vous souviendrez vous cette année, que maman a failli casser sa voiture en venant au reveillon, seule avec vous, moteur en surchauffe, que tonton Alexandre est venu nous dépanner, que maman a eu un froid Vous souviendrez vous du papa Noel aux lunettes de soleil pour Elias, Louna et Lily...ce père Noel a l 'accent marseillais, et la crise de rire des grands, les bracelets fluos, et tout le monde en train de hurler dans le noir, vos jeux videos avec Thibaut dans sa chambre,  jouer au grande avec les plus petits...et tout ces paquets autour du sapin....vous souviendrez vous, que le lendemain du reveillon nous recommencons un bon repas, pour l'anniversaire de papi, et de tonton..le foie gras , le tournedos Rossini, et le gratin dauphinois...les petits gateaux patissiers...et la table pour les petits, les essais des nouveaux cadeaux, de l hélicoptere à Thibaut et papi. La fatigue de maman, et générale, les téléphones portables de vos grandes cousines, la partie de billard traditionnelle..

et puis l'arrivée à la maison, d autres cadeaux encore, que vous attendez avec impatience, ....vous ne savez plus ou donner de la tete....Tout ne durera pas longtemps, ni les jouets, un peu plus la playstation 3, mais les souvenirs au creux de votre tete, j espère qu ils seront éternels..et que vous aurez envie de transmettre cela à vos enfants à nouveau.

Maman seule ce soir, je n ai pas les petits pendant 2 jours, je ne m ennuie pas, mais il est dur d etre seule...je mets juste cette petite chanson que j aime bien, parceque c'est grace à ça que je grandis....je ne suis plus cette petite fille, plutot sauvage, qui aimait tant ces fêtes, mais j ai l'impression maintenant d etre bien loin, une femme adulte, qui gère bien d autres choses, et cette fete a perdu de son merveilleux, les nouveaux souvenirs ne se superposent plus au merveilleux de l'enfance il n y a plus d insouciance...

J espère vous l offrir encore et encore, que la vie va nous faire ce cadeau, d encore nous offrir de ces moments, ces lumières vives dans vos yeux, vos sourires éclatants, vous etes gatés, et c est tellement de bonheur, de vous l offrir. Merci mes enfants de me faire retrouver mes sensations , mes joies d enfant et d oublier quelques minutes la femme que je suis

Valou

 

http://www.youtube.com/watch?v=6ozA_SU1DEQ&feature=related


GAROU -SEUL-

Posté par kenoa87 à 17:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 24 décembre

des nouvelles....je vais m 'y remettre...

voila des mois, que je n ai pas écrit, mis quoi que ce soit sur mon blog...

comme déja dit, j étais en greve de moi, mais aussi à la recherche de moi....

Il est temps, le temps de reprendre en main mon blog, et par cela, peut etre même mon destin, assumer mes désirs, mes envies, mes Non-envies...Je ne fais plus trop de scrapbooking, j ai fait un peu de couture, je suis célibataire, mes enfants à mi-temps, mon travail à plein temps, et mes questions en permanence....

Ces fêtes de fin d'année, une rencontre bouleversante, des rencontres perturbantes, ou généreuses, ou désespérantes.... des histoires qui se finissent, et rien qui ne débute ou que j aurai tellement désiré entamé.

Mes enfants, mes amours, mes essences de vie, eux qui me forcent à tenir, qui me tiennent avec toujours l'espoir, qui me donnent le sourire quand je ne l ai plus, eux qui apportent la joie, l éxhubérance, l 'originalité, la résiliance, eux qui sont un exemple quand on plonge....Eux, qui sont source de tout, mon grand Noah, mon amour si secret, si sensible, si perdu dans un système qui ne colle pas, comment faire rentrer un carré dans un rond. Noah, mon grand, j ai si peur pour toi, je me reconnais dans tes angoisses. Mon Kenzo, mon actif, mon impulsif, mon petit brutal au coeur énorme , si honnête et toujours dans un monde imaginaire , petit garçon qui va grandir, tu traines en ce moment avec ta ceinture de judo sur la tête pour que tes dreads soient rabattus....Jalna, ma perle, le rayon de soleil, petit bout de femme, déterminée, pleine de joie de vivre, généreuse en tout, tu grandis trop vite, tu me donnes tant de chaleur, de calins, d amour. Nous ne nous ressemblons pas c'est encore mieux ma fille !!

Je souhaite de bonnes fêtes à vous qui êtes passés me lire, je me suis perdue ces derniers mois, perdue dans un autre monde à la recherche de moi j ai du passer des étapes, qui m'ont permis de grandir. La souffrance physique et morale est là, parfois, souvent, trop ? et puis, je cherche , je cherche toujours ce petit bout de bonheur, que je veux, je le touche du doigt, et peut etre repartira t il, ce  n'est pas juste, ..le sentiment que je ne ferai toujours que de l effleurer....que je ne le retrouverai, pas , ou bien que le bonheur, ce n est pas un état mais seulement un moment......

La sclérodermie, compagne exigeante, exige pas mal de moi, mais elle me tient compagnie, remplit mon planning, la fatigue joue sur mon joyeux caractère, j étais si différente, plus cool, plus zen, moins lance-flamme...je deviens tigresse, quand je ne suis qu une petite chatte....

Le bilan est posé, les bonnes résolutions vont attendre, lol

je vous embrasse , merci de vos visites...

Valou

 

 

Posté par kenoa87 à 15:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]

mercredi 06 octobre

parceque c'est pas si facile

http://www.youtube.com/watch?v=IN6VKQ7am4c

une chanson qui représente beaucoup après20 ans de vie commune

Valou

Posté par kenoa87 à 13:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]

vendredi 24 septembre

Petit colloque sur la sclérodermie

..Le week end dernier, l"association des sclérodermiques de France a organisé, comme dans toutes les régions une rencontre médecins, malades pour la sclérodermie. Il y avait bien sur le Professeur Cabane de l'hopital St Antoine, qui est une vraie référence en terme de scléro, et plusieurs professeurs de Limoges : médecine interne , dermatologue, pneumologue..etc et des malades, pas si nombreux que ça hélas...
J'étais je pense la plus jeune des malades ' à presque 40 ans, pas mal non' loll

il y a eu des exposés, sur la main, et tous ses handicaps, et ses plaies et déformations, sur l'hypertension artérielle pulmonaire, une des conséquences fréquentes de la maladie, sur des explications des résultats pulmonaires, sur les avancées de la récherche : grace à la carte génétique du patient on pourra mieux voir vers quoi la maladie évolue, sur la difficulté une maladie qui n'attaque pas qu un point mais plusieurs dans le corps, les vaisseaux sanguins, les globules, les anticorps...et puis un exposé sur : la maladie une opportunité? là j ai pas tout compris sur l opportunité juste qu ils cherchaient des malades pour mieux expliquer aux futurs médecins ce que nous ressentons vraiment dans la maladie, en quoi elle nous touche, nous handicape etc...

puis le jeu des questions réponses, ma foi très interessant, donc, on sait depuis quelques années que la maladie touche le cerveau ( mauvaise irrigation) et que si les problèmes de mémoire peuvent venir de nos angoisses et déprimes, cela nous pose par contre des soucis au niveau cognitif et que beaucoup de malade n'arrive plus à raisonner aussi facilement. on a parlé de la fatigue difficulté recurrente des malades, du bien fait d un bon sommeil, mais de la difficulté à la gérer pour tout le monde et à le faire accepter dans notre milieu par nos accompagnants...on a parlé de l'incontinence A..( celle du mauvais coté) qui touche pas mal de malades sans qu on en parle trop, d ou trouvé un spécialiste du périnée, faire de la kiné, prendre des médocs, pour mes infections urinaires à répétition, oui c'est bien la sclérodermie, etc etc...
un patient a du aller jusqu au conseil d état pour faire reconnaitre sa maladie comme maladie professionnelle ( par la silice) mais il a bénéficie d une auto-greffe de moelle osseuse et il est en super forme...

et on a fini par un petit repas que ma foi, j ai trouvé sympa ayant des gens particulièrement agréables et plein d humour à mes cotés.

Voila, j appréhendais un peu d etre confrontée une fois de plus à la réalité de la maladie, à chaque fois je dois ressortir mon positivisme : oh la la qu est ce que je suis en forme par rapport aux autres, mais aussi, je suis bien plus jeune, la plupart la maladie est arrivée vers 50 ans moi plus tot..mais comme on a dit tous , on va meme pas en mourir si ça se trouve !!! ioll

je me tiens au courant car c'est important, car les médecins généralistes ou certains spécialistes ne connaissent pas la sclérodermie, et on ne peux pas leur jeter la pierre, alors c'est un peu au malade d expliquer, mais moi les termes médicaux...Bof...

Voila, ma vieille compagne je t'ai affronté, tu étais là à mes cotés sur le siége ou dans cette main qui prenait quelques notes, dans le tremblement imperceptible de ma voix pour poser des questions persos, dans cette fausse joie de vivre que j affiche, peut etre meme ne t'ai je pas affronté mais apprivoisé, parceque finalement ma vieille amie tu aimes bien que je m occupe de toi, tu me prends du temps, et tu me crées de l inquiétude, comme quand mes amies vont mal...y'a des hauts et des bas dans notre amitié, je te hais quand je suis crevée, je t'accepte et m inquiéte de notre avenir commun aussi..il faut des années pour accepter d avoir une compagne perpétuelle, qui change votre image, j ai changé, moins de dynamisme physique et intellectuelle, plus de fatalisme, plus de capacité à affronter des choses qui me déplaisent...
Alors vieille amie, je vais te demander une chose, pendant 9-10 mois de me laisser guider la machine, de me laisser prendre les rènes, que je puisse faire ma formation sans etre épuisée, de me laisser gagner le challenge , que ce soit intellectuel et physique. en échange je ferai bien mes examens médicaux promis, je continue d etre dans les protocoles de recherche, je mettrai plus souvent mes gants , et je prendrai tous mes médicaments meme quand j en aurai marre.
on signe le pacte ma belle???? allez sois sympa !
ok

Valou

Posté par kenoa87 à 09:19 - Commentaires [3] - Permalien [#]

vendredi 10 septembre

le syndrome de la page blanche

Pourquoi ces longs mois de silence, pas un mot pas une photo pas un texte sur mon blog...
comme le dit mon titre je suis dans une période page blanche...pas seulement sur le scrapbooking, la créativité, etc...
non c'est ma vie , mon envie qui est page blanche...

Plus d'envie du tout? ou envie de réinitialiser la machine? de reformater l engin....

plus d envie de scrap, plus d inspiration, plus de photo, plus d'achats...la page blanche, la page vide, le coeur non pas vide mais trop plein pour que ça sorte...l'envie est parfois là , et le courage n y est pas, d'ailleurs on ne parle pas de courage pour faire du loisir...j'ai le moteur mais je trouve plus la clef du démarreur..

depuis de longs mois, de gros changements bouleversent ma vie, les décisions à prendre ou ne pas prendre, changer de vie, de boulot, de rythme de vie, de compagnon...c'est pas la crise de la quarantaine, c'est la crise par le vide, la page blanche, on enlève les taches, les jaunissures, le coté froissé, et on voudrait redessiner dessus le visage du bonheur , mais on ne sait plus...

ma tete est pleine de choses, de pensées brouillonnes et de paranoia, de culpabilité, mon coeur est plein de peurs, d amour, de colère, de desespoir, et mes mains restent vides, le reste est trop plein pour que mes mains, puissent agir.Mon corps résiste je continue à travailler, conduire, caliner, manger, raler, etc....mais je suis ailleurs, noyé dans un monde blanc, je suis sur ou dans cette page blanche qu il va me falloir écrire seule, il va falloir la remplir avec mes 3 chérubins, et le mal etre qu ils auront ou ont, avec les changements de niveau de vie, les comptes à faire, il va falloir que cette page blanche, si vide se remplissent de bonheur, de nouvelles choses, qui me feront oublier que je l ai volontairement tournée cette page, la peur au ventre, et lentement très lentement et que pendant que je tournais cette page et que je découvrai le vide à remplir, je n'avais pas la force de finir l autre page ou de commencer à agir.

Chaque jour on écrit sa propre histoire, et j imagine nos pages pleines de gribouillis, de trous, de rose, de coeurs, de chiffres pour nos comptes à régler, sur mes pages il y aura tout ça, il y aura aussi des cotés froissés pour quand on souffre, ou pour la violence des tags, les couleurs de la vie et le noir pour le chagrin, mes pages je les construisais aussi avec le scrap pour le souvenir pour la créativité, une photo en travers un peu déchirée un peu usée, mais avec eux, pour un moment fugace de bonheur...

la page est blanche, elle n'est plus noire, je sais que je vais la remplir, ca sera pas si facile, mais quand vais je commencer à la remplir?, je ne sais pas, j en suis à commencer de pense que je n ai rien rempli depuis des mois, que tout m a semblé vide et blanc, et que ce qui me permettait de continuer était rouge sang, du rouge de la passion, du sang qui continue de couler dans mes veines, et que parfois j imagine s écouler , épais, foncé, sur cette feuille blanche.

J'aperçois, la petite lumière, mais je ne peux pas la saisir celle qui me permettra de reprendre tout, de ne pas etre entre parenthèses, dans un moment suspendu, je vais lacher la barre et sauter...
Valou

Posté par kenoa87 à 09:56 - Commentaires [4] - Permalien [#]