Pourquoi ces longs mois de silence, pas un mot pas une photo pas un texte sur mon blog...
comme le dit mon titre je suis dans une période page blanche...pas seulement sur le scrapbooking, la créativité, etc...
non c'est ma vie , mon envie qui est page blanche...

Plus d'envie du tout? ou envie de réinitialiser la machine? de reformater l engin....

plus d envie de scrap, plus d inspiration, plus de photo, plus d'achats...la page blanche, la page vide, le coeur non pas vide mais trop plein pour que ça sorte...l'envie est parfois là , et le courage n y est pas, d'ailleurs on ne parle pas de courage pour faire du loisir...j'ai le moteur mais je trouve plus la clef du démarreur..

depuis de longs mois, de gros changements bouleversent ma vie, les décisions à prendre ou ne pas prendre, changer de vie, de boulot, de rythme de vie, de compagnon...c'est pas la crise de la quarantaine, c'est la crise par le vide, la page blanche, on enlève les taches, les jaunissures, le coté froissé, et on voudrait redessiner dessus le visage du bonheur , mais on ne sait plus...

ma tete est pleine de choses, de pensées brouillonnes et de paranoia, de culpabilité, mon coeur est plein de peurs, d amour, de colère, de desespoir, et mes mains restent vides, le reste est trop plein pour que mes mains, puissent agir.Mon corps résiste je continue à travailler, conduire, caliner, manger, raler, etc....mais je suis ailleurs, noyé dans un monde blanc, je suis sur ou dans cette page blanche qu il va me falloir écrire seule, il va falloir la remplir avec mes 3 chérubins, et le mal etre qu ils auront ou ont, avec les changements de niveau de vie, les comptes à faire, il va falloir que cette page blanche, si vide se remplissent de bonheur, de nouvelles choses, qui me feront oublier que je l ai volontairement tournée cette page, la peur au ventre, et lentement très lentement et que pendant que je tournais cette page et que je découvrai le vide à remplir, je n'avais pas la force de finir l autre page ou de commencer à agir.

Chaque jour on écrit sa propre histoire, et j imagine nos pages pleines de gribouillis, de trous, de rose, de coeurs, de chiffres pour nos comptes à régler, sur mes pages il y aura tout ça, il y aura aussi des cotés froissés pour quand on souffre, ou pour la violence des tags, les couleurs de la vie et le noir pour le chagrin, mes pages je les construisais aussi avec le scrap pour le souvenir pour la créativité, une photo en travers un peu déchirée un peu usée, mais avec eux, pour un moment fugace de bonheur...

la page est blanche, elle n'est plus noire, je sais que je vais la remplir, ca sera pas si facile, mais quand vais je commencer à la remplir?, je ne sais pas, j en suis à commencer de pense que je n ai rien rempli depuis des mois, que tout m a semblé vide et blanc, et que ce qui me permettait de continuer était rouge sang, du rouge de la passion, du sang qui continue de couler dans mes veines, et que parfois j imagine s écouler , épais, foncé, sur cette feuille blanche.

J'aperçois, la petite lumière, mais je ne peux pas la saisir celle qui me permettra de reprendre tout, de ne pas etre entre parenthèses, dans un moment suspendu, je vais lacher la barre et sauter...
Valou