Je ne veux que du bonheur,

je ne demande même pas de temps plein du bonheur, un temps partiel ? un mi- temps thérapeutique ? quelques heures par semaine, par mois...

L impression de le saisir de temps en temps, de le toucher du doigt, de l effleurer, il se laisse toucher, que j en garde le gout sur mes lèvres, mais il repart aussi vite, et sur mes lèvres ne reste que l amertume..et comme je ne suis qu'une indicible romantique, un coeur d artichaut, ou bien simplement une femme immature, mon coeur s emballe à l approche de ce bonheur subitement, de cette chance de vivre un moment important, intense, géant meme...mais voila, c est pas pour le moment,...

Le bonheur depuis quelques années, je le cherche, je cours après, je cherche à le rattraper, à le saisir à bras le corps, mais il est glissant, fuyant, me file des baffes, je tombe , et je rebondis, je repars, pour tenter de l attraper encore .....Depuis quelques mois, les claques sont fortes, la chute fait mal, mais hop, je m essuie les genoux, je cache les bleus au corps, à l ame, et je me relève, toujours, des fois l effort est intense, des fois moins...l espoir renait, au bout d un moment, on ne peut que l imaginer, mais quand on a des enfants quoiqu il arrive, l espoir on doit le garder....

Je pars avec un handicap pour arriver à avoir droit à ma part de bonheur, je suis un peu quiche, une ame d adolescente coincée dans le corps d une femme de 41 ans, ....le bonheur sera t il à la condition de renoncer à ce que je suis, à ce que j estime ne pas devoir cacher, le bonheur me fuit...parceque je fais peur, parceque le bonheur a sa place ailleurs...pas chez moi...j en avais tellementt envie, j avais vécu ces moments de bonheur tellement intensément, que j avais envie, de sourire à la vie, de changer, d évoluer vers une nouvelle moi, une femme confiante...mais il est reparti, comme je l avais prévu....et comme toute femme, un peu amoureuse, l impression que je ne trouverai jamais le meme bonheur, aussi bien, avec d aussi bons moments...sorte de chagrin d amour du bonheur qui me rejette !!

Alors à la place du bonheur, je retrouve quelques temps ma morosité, ma désespérance, et je continuerai, et peut etre que je ne le trouverai jamais, que je finirai sans un bonheur à mes cotés , seule, et malade, ...jusqu à ce que mes enfants soient autonomes je me suis jurée de tenir, et je le ferai, mais si aucun bonheur ne veut de moi.....de temps à autre.....j ai quand meme des moments de joie ou de plenitude , mais le bonheur ?

Allons, Vallie, Valou; Val, scrappie, arrete !! ne plonge pas pour rien , ou peu , finalement, à toi d être plus forte , tu as fait tes choix de vie pour assumer ce que tu es , et tu l assumes bien mieux que beaucoup de monde, tu as sacrifié beaucoup de choses pour assumer tes choix et atteindre de temps en temps ce bonheur auquel tu as droit !! il n est pas au rendez vous de suite, tu dégustes un peu, mais après tout.....ce n est que ça la vie peut etre ? il ne dépend pas de toi parfois, et pourtant à toi de trouver au fond de toi la ressource, l envie, la confiance, et surtout l espoir....

Deux choses ne s achetent pas dans la vie, la santé et le bonheur ! j ai de la chance .....je n avais pas d argent detoute façon, et j aurai refusé de payer pour tout ça, alors ma foi, je le paierai autrement.....je paie depuis un moment.....les autres parfois paient aussi pour moi, je leur ai collé une dette qu ils ne souhaitaient pas, et ils ne m en veulent pas, pourquoi à moi je m en veux tant.....pas de regrets, ni amertume, je le refuse !! juste un peu de désespoir parfois, comme ce soir, de la tristesse, les paupieres lourdes, le coeur qui pleure, et pas l envie d aller au lit, l impression d etre encore tombé dans le panneau du non- bonheur, d etre une quiche, juste parceque je ne devrai pas etre tant touchée, .......

Je veux juste un peu de bonheur, pas à temps plein à peine un temps partiel,  en temps thérapeutique, pour soigner mon estime de moi....juste un peu de bonheur...

Valou